Jean-Gabriel Perboyre, Lettre 055. A son Oncle, à Montauban

Francisco Javier Fernández ChentoÉcrits de Jean-Gabriel PerboyreLeave a Comment

CRÉDITS
Auteur: Jean-Gabriel Perboyre .
Estimated Reading Time:

Paris, le 27 janvier 1835

Mon très cher oncle,

Il y a quelques jours que j’ai remis à la Communauté un paquet à votre adresse qui a dû partir avec l’envoi qu’on a fait du drap gris pour le Midi. Vous le recevrez, je pense, par nos Sœurs de Montauban. Il contient :

  1. Cent médailles en cuivre à 2 sous passé à 9 Fr
  2. Dix en argent à 35 sous 17 Fr
  3. Cinquante notices à 6 sous 14 Fr
    Total 40 Fr

Je vous enverrai par une autre occasion les gravures que je viens d’acheter. La 3e édition de la notice tirée à 20 000 exemplaires est déjà presque entièrement épuisée, et à peine y a-t-il un mois qu’elle a paru. On en prépare une 4e encore considérablement augmentée. Tous les jours nous recevons,les détails de nouveaux miracles. S’il s’en opère à Montauban, veuillez nous en donner connaissance avec toutes les circonstances. Dernièrement mon cousin Jacques, fils aîné de mon oncle J. Louis, m’a fait une visite et il a promis de venir me voir de temps en temps. Il m’a demandé de vos nouvelles. Il est employé à l’administration centrale des postes. Je l’ai trouvé plus raisonnable que je ne m’y attendais. Vous trouverez dans mon paquet le 3e n° des Annales de la Congrégation, qui forme avec les précédents le 1er volume. J’ai donné de vos nouvelles à ma sœur Joséphine1. Elle sera bien flattée de recevoir une lettre de vous. Nous nous portons bien tous les trois.

Dans la maison tout à l’ordinaire.

Je suis pour la vie, mon très cher oncle,

votre très attaché et respectueux neveu,

J. B. Perboyre i. p. d. l. m.

Lettre 55. — Maison-Mère, original 45.

  1. Sœur Joséphine, nom de communauté de Sœur Antoinette Perboyre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.