Louise de Marillac, Lettre 0021: Monsieur l’abbé de Vaux

Francisco Javier Fernández ChentoÉcrits de Louise de MarillacLeave a Comment

CRÉDITS
Auteur: Louise de Marillac .
Estimated Reading Time:

à Angers

Paris, ce 26 mai 1640.1

Monsieur,

L’extrémité de mon mal m’oblige de me servir de la main d’autrui pour vous rendre mille grâces de l’honneur que vous m’avez fait par vos deux dernières, et pour me recommander à vos bonnes prières, en ayant grand besoin dans le danger où j’ai été depuis trois ou quatre jours, dont je n’en suis pas encore dehors.

Je pense que Monsieur Vincent vous fera réponse à tout le contenu de vos lettres; je vous prierai seulement de prendre la peine de faire faire une promesse à ma Sœur Magdeleine2, qui porte mandement à sa mère pour faire payer la dette qu’elle doit à un bon prêtre, son cousin, qui est en cette ville et qui presse extrêmement d’en être payé comme en ayant besoin. Vous n’aurez qu’à m’envoyer, s’il vous plaît, sa promesse et nous y donnerons ordre, et sur ce je demeure Monsieur, Votre très humble et obligée servante.

P.S.—Je vous supplie très humblement de me recommander à nos pauvres Sœurs de la Charité, et de les assurer que j’espère que je me porterai assez bien pour leur écrire au premier voyage.

  1. Lettre écrite par la même secrétaire que les 2 lettres précédentes.
  2. Madeleine Mongert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.