Une Semence d’Eternité : Saint Jean-Gabriel Perboyre : Prêtre de la Mission, Martyr, Premier Saint de Chine (18 – Fin)

Francisco Javier Fernández ChentoJean-Gabriel PerboyreLeave a Comment

CRÉDITS
Auteur: Jean-Yves Ducourneau, cm · Année de la première publication : 1996.
Estimated Reading Time:

Annexes

« Le sang des martyrs est la semence des chrétiens » (TERTULLIEN)

La Chine, immense terre qui a vu le sang de nombreux martyrs de la foi, a été particulièrement ensemencée par celui des Filles de la Charité et des Lazaristes. Il est important pour nous de ne pas isoler le sacrifice de Jean-Gabriel de celui des autres victimes de l’oppression contre l’Église.

  • Le 17 février 1820 : le père François-Régis Clet meurt étranglé. Il est proclamé Bienheureux le 27 mai 1900.
  • En 1825, le père François Cheng, compagnon de route du précédent, est condamné à l’exil et massacré.
  • En 1840, le père Jean-Gabriel Perboyre meurt étranglé.
  • En 1857, le père Fernand Montels est décapité avec deux de ses compagnons chrétiens.
  • En 1870, les pères Claude-Marie Chevalier et Vincent Ou, sont égorgés à Tientsin.
  • Le 21 juin de la même année, dix Filles de la Charité sont massacrées au même endroit.
  • En 1900 et 1901, les lazaristes Maurice Doré, Pascal d’Addosio et Jules Garrigues sont brûlés durant la révolution des Boxers.
  • En 1903, le père André Tsu, 28 ans, est torturé. On lui ouvre la poitrine en forme de croix.
  • En 1906, le père Jean-Marie Lacruche, est massacré à Nancheng.
  • En 1907, le père Antoine Canduglia est décapité.
  • Le 9 septembre 1937, Mgr François-Xavier Schraven, lazariste, évêque de Tchengting, les pères lazarites Lucien Charny, Thomas Ceska, Eugène Bertrand, Gérard Vouters, les frères lazaristes Antoine Geerts, Vladislas Prinz, le père Emmanuel, trappiste et M. Biscopich, laïc tchèque venu réparer les orgues de la cathédrale sont massacrés.
  • En 1940, le père Laurent Ch’enn, séculier, est enseveli vivant avec son catéchiste, à Kao-Cheng.
  • En 1945, le père Louis Uao, séculier, est condamné aux travaux forcés où il est mort.
  • En 1947, le père lazariste Joseph K’ung est exécuté par un jury populaire.
  • En 1950, les pères Jacques Chao, lazariste et Jacques Ou, séculier ont la tête tranchée.
  • La même année, l’archevêque Joseph Chow T’si-Che, lazariste, est condamné aux travaux forcés. Il mourra en 1972.
  • Le 16 septembre 1951, le père Pierre Souen meurt en prison des suites de la gangrène.
  • En 1952, le père Jean Chao, lazariste, est condamné aux travaux forcés. Depuis on est sans nouvelles de lui.
  • Entre 1965 et 1976, à l’époque de la « Révolution culturelle », une persécution violente se déploie et bon nombre de prêtres et de chrétiens n’échappent aux travaux forcés ou à la prison.
  • Actuellement, la situation est confuse. Bien des chrétiens connaissent encore la prison ou une liberté très limitée.

PRINCIPALES DATES DE LA VIE DE SAINT JEAN-GABRIEL PERBOYRE

  • Naissance au Puech de Montgesty Mardi 5 Janvier 1802,
  • Baptême en l’église de Montgesty, Mercredi 6 Janvier 1802
  • Études secondaires au collège de Montauban, 14 ans, Automne 1816,
  • Décision de se préparer au sacerdoce à Montauban, 15 ans, Lundi 16 Juin 1817,
  • Entrée dans la Congrégation de la Mission à Montauban, 16 ans, Mardi 15 Décembre 1818,
  • Vœux dans la Congrégation de la Mission à Montauban, 18 ans, Jeudi 28 Décembre 1820,
  • Arrivée à Paris pour sa théologie, 19 ans, Janvier 1821,
  • Tonsuré, Samedi 22 Décembre 1821,
  • 4 mineurs, 20 ans, Samedi 21 Décembre 1822,
  • Ordonné sous-diacre dans la chapelle de l’archevêché de Paris par Mgr de Quelen, 22 ans, Samedi 3 Avril 1824,
  • Envoyé comme professeur au collège de Montdidier, Septembre 1824,
  • Ordonné diacre en l’église St Sulpice par Mgr de Quelen, archevêque de Paris, 23 ans, Samedi 28 Mai 1825,
  • Ordonné prêtre à Paris, 140 rue du Bac, par Mgr Louis Dubourg, évêque de Montauban, 24 ans, Samedi 23 Septembre 1826,
  • Professeur au Grand Séminaire de Saint-Flour, Fin Septembre 1826,
  • Nommé supérieur du petit séminaire de Saint-Flour, 25 ans, Septembre 1827,
  • Mort de son frère Louis, en route vers la Chine, 29 ans, Lundi 2 Mai 1831,
  • Appelé à Paris comme sous-directeur du Séminaire Interne (noviciat), 30 ans, Septembre 1832,
  • Obtient d’être envoyé en Chine, 33 ans, Lundi 2 Février 1835,
  • Départ du Havre pour la Chine, Samedi 21 Mars 1835,
  • Arrivée à Macao, Samedi 29 Août 1835,
  • Départ de Macao pour le Ho Nan, Lundi 21 Décembre 1835,
  • Arrivée à la Mission du Ho Nan, 34 ans, mi-juillet 1836,
  • Envoyé au Hou Pei, 36 ans, Début 1838,
  • Arrestation à Tcha Yuen Keou, 37 ans, Lundi 16 Septembre 1839,
  • Condamnation à mort à Ou Tchang Fou, 38 ans, Mercredi 15 Juillet 1840,
  • Exécution, Vendredi 11 Septembre 1840,
  • Inhumation au cimetière chrétien de la Montagne-Rouge, Dimanche 13 Septembre 1840,
  • Titre de Vénérable par Grégoire XVI, Dimanche 9 Juillet 1843,
  • Exhumation au cimetière de la Montagne-Rouge, Dimanche 23 Mai 1858,
  • Retour des Restes de Jean Gabriel à la Maison-Mère à Paris, Vendredi 6 Janvier 1860,
  • Translation des reliques dans un sarcophage dans la chapelle de la Maison-Mère, Jeudi 21 Août 1879,
  • Béatification par Léon XIII à Rome, Dimanche 10 Novembre 1889,
  • Canonisation par Jean-Paul II à Rome, Dimanche 2 Juin 1996.

AIMER JÉSUS

Jésus-Christ est le grand Maître de la science ; c’est lui seul qui donne la vraie lumière. Toute science qui ne vient pas de lui et ne conduit pas à lui est vaine, inutile et dangereuse. Il n’y qu’une seule chose importante, c’est de connaître et d’aimer Jésus-Christ.

Nous ne pouvons parvenir au salut que par la conformité avec Jésus-Christ. Après notre mort, on ne nous demandera pas si nous avons été savants, si nous avons occupé des emplois distingués, si nous avons fait parler avantageusement de nous dans le monde ; mais on nous demandera si nous nous sommes occupés à étudier Jésus-Christ et à l’imiter.

FAIRE BIEN SIMPLEMENT

Il n’est pas nécessaire de faire beaucoup de choses, ni des choses bien extraordinaires, pour nous rendre agréables à Dieu ; il suffit que nous fassions bien ce que nous faisons.

LE DÉSIR

Dans le Crucifix, l’Évangile et l’Eucharistie, nous trouvons tout ce que nous pouvons désirer. Il n’y a pas d’autre voie, d’autre vérité, d’autre vie.

Jean-Gabriel Perboyre

PRIÈRE À ST JEAN-GABRIEL PRIÈRE DE ST JEAN-GABRIEL

Saint Jean-Gabriel Perboyre
Apôtre de la Chine
Témoin de la foi,
Martyr de l’Amour,
Communique – nous :
Ton enthousiasme pour la Mission
Ta passion du Royaume,
Ton goût du risque,
Ta joie de servir ;
Obtiens – nous :
La fidélité à notre baptême,
La constance dans la foi,
Le sens de la prière,
L’amour de l’Évangile et de l’Église ;
Infuse en nos cœurs :
Le sel de la Sagesse,
La ferveur des Apôtres,
La force de l’Esprit
Et… la folie de la Croix.
Amen !

O mon divin Sauveur,
par ta toute puissance
et ton infinie miséricorde,
que je sois changé et tout transformé en toi.
Que mes mains soient tes mains,
que mes yeux soient tes yeux,
que ma langue soit ta langue,
que tous mes sens et mon corps
ne servent qu’à te glorifier ;
mais surtout
transforme mon âme et toutes ses puissances ;
que ma mémoire, mon intelligence, mon cœur
soient ta mémoire, ton intelligence et ton cœur ;
que mes actions, mes sentiments
soient semblables à tes actions, à tes sentiments,
et de même que ton Père disait de toi :
je t’ai engendré aujourd’hui
tu puisses le dire de moi
et ajouter aussi comme ton Père céleste :
Voici mon Fils bien-aimé,
en lui, j’ai mis tout mon amour.
Amen !

TOUT POUR JÉSUS

Par notre baptême, nous sommes devenus les membres de Jésus-Christ ; par suite de notre union, nos besoins sont, en quelque sorte, les besoins mêmes de Jésus-Christ : nous ne pouvons rien demander qui ait rapport au salut ou à la perfection de notre âme, que nous le demandions aussi pour Jésus-Christ lui-même ; car l’honneur, la gloire des membres est l’honneur, la gloire du corps.

LE PORTRAIT DE JÉSUS

Jésus-Christ est la forme des prédestinés, les saints dans le ciel ne sont que les portraits de Jésus-Christ ressuscité et glorieux, de même que sur la terre, ils ont été les portraits de Jésus-Christ souffrant, humilié et agissant.

PEINTRE DU CIEL

Si nous voulons parvenir à la gloire du Ciel, il faut que nous devenions peintres ; plus nous peindrons fidèlement en nous l’humilité de Jésus-Christ, son obéissance, sa charité et ses autres vertus, plus nous assurerons notre salut, et plus notre gloire sera grande dans le Ciel.

Jean-Gabriel Perboyre

Notes

  1. Citation de Saint Vincent de Paul : « Si j’avais su ce que c’était, quand j’eus la témérité d’y entrer, comme je l’ai su depuis, j’aurais mieux aimé labourer la terre, que de m’engager à un état si redoutable ». (V, 568)
  2. Ursulines : Congrégation religieuse enseignante d’origine italienne
  3. Mr Trippier : supérieur du pensionnat ecclésiastique de la ville de Saint-Flour
  4. Aristarque : grammairien et critique grec du IIème siècle av. JC, type du critique sévère
  5. la guerre de l’opium : « Le monopole de la culture du pavot était détenu par l’East Indian Company… L’opium était au XIX ème siècle la plus grande source de recettes de l’administration coloniale anglaise » (Luigi Mezzadri, cm) et était vendu en échange de porcelaine et de thé.
  6. courrier : messager, envoyé.
  7. une lieue chinoise équivaut environ à deux kilomètres.
  8. Pan-tse : Planchette. La peine de la bastonnade était appliquée aux soldats avec une planchette de bois. Dans les tribunaux civils, on se servait généralement d’un bâton de bambou.
  9. « Il faut nous soyons tout à Dieu et au service du public, il faut nous donner à Dieu pour cela, nous consumer pour cela, donner nos vies pour cela, nous dépouiller, par manière de dire, pour le revêtir » (XI, 402)
  10. Saint Grégoire de Naziance in Oraison XLIII, 5-6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *